Iridologie: la pupille et le système nerveux

Publié par SEO560014 le

Iridologie: la pupille et le système nerveux

Le système nerveux régule les mécanismes inconscient de notre corps: la digestion, le sommeil, la régénération cellulaire, le rythme du cœur…
L’étude de la pupille nous renseigne sur son fonctionnement et
grâce aux thérapies naturelles nous avons
des solutions pour le rééquilibrer.

Fonctionnement du système nerveux

Le système nerveux végétatif / autonome agit à presque tous les niveaux dans notre corps.
Pour faire cela, le système nerveux est composé de 2 systèmes qui travaillent en collaboration mais qui ont des fonctionnements opposés :

Le système orthosympathique

c’est lui qui s’occupe des mécanismes d’action, comme si nous étions en situation de danger et qu’il fallait s’enfuir.
Les pupilles se dilatent, le cœur s’accélère, les bronches se dilatent, la salive est rare et épaisse, la digestion est coupée. 

Lors du bilan d’iridologie c’est principalement “la collerette”,
le cercle jaune orangé qui n’a pas un trajet régulier, qui nous montre si ce système est fort, équilibré, en excès ou épuisé.
C’est son relief, sa forme, sa place et sa coloration que l’on étudie. 

Le système parasympathique

c’est lui qui vient stimuler les mécanismes de la récupération,
de la digestion, du sommeil.
les pupilles se contractent, le cœur est ralenti, la mobilité intestinale est stimulée, les bronches se contractent.

C’est la pupille qui va nous renseigner sur le fonctionnement du système parasympathique. On regarde la taille de la pupille, si elle est ronde, ovale, grignotée, aplatie à certains endroits… Toutes ces déformations indiquent des fonctionnements particuliers du corps.

La taille de la pupille

La taille de la pupille varie normalement en fonction de la lumière.
 Plus la lumière est intense et plus elle se contracte, on appel cela un myosis.
Et au contraire quand la pupille se dilate pour s’adapter à l’obscurité c’est une mydriase.
 
Mais certaines personnes ont les yeux qui ne réagissent pas vraiment à la lumière.
Elles sont presque tout le temps dilatées ou presque tout le temps contractées.
On trouve également des pupilles qui alternent entre contraction et dilatation sans raisons apparentes, c’est un hippus.

La mydriase

Quand la pupille est en dilatation constante c’est que la personne présente un hyper fonctionnement du système orthosympathique.
Ils peut y avoir différentes raisons:

_ On retrouve la mydriase chez les personnes qui sont angoissées et extraverties qui bouillonnent intérieurement. Elles sont expressives, sociables et aiment montrer qu’elles sont là. Ces personnes sont souvent “sans filtres” et disent tout ce qui leurs passe par l’esprit. Elles expriment leurs émotions avec emballement, sans contrôle.

_ La prise de médicaments, d’alcool ou de drogues peuvent également entraîner un dysfonctionnement du système nerveux et donc une dilatation permanente de la pupille.

_ L’envie, l’excitation, le sentiment amoureux provoque également une dilatation de la pupille… 

Le myosis

A l’inverse quand les pupilles sont contractées en permanence, c’est que la personne présente un hyper fonctionnement du système parasympathique.

_ Cela montre un tempérament introverti, anxieux, ces personnes parlent très peu de ce qu’elles ressentent. Ce sont des personnes épuisées nerveusement. Elles ne veulent pas se dévoiler et ont tendance à tout garder en eux. Ce sont des personnes qui ont un fort besoin d’intériorité, de calme.

_ Cela peut être dû également à un A.V.C., une méningite aiguë, une pression intracrânienne trop importante, des troubles psychiatriques…

L'hippus

Quand la pupille est instable, on trouve des personnes qui ont une grande difficulté à gérer leurs émotions, qui ont une forte instabilité et qui sont quasi en état de panique. Ces personnes peuvent ressentir un besoin de se couper des gens, de fuir car elles ne se sentent pas en sécurité. Ce genre de tempérament est souvent dû à un un passif émotionnel très fort qui n’a pas été bien vécu. Parents/ fratries traumatisantes, souffre douleur à l’école, travail trop stressant etc… 

Les solutions en naturopathie

Il existe différents moyens pour nous rééquilibrer; la pratique de la méditation et les exercices de respiration sont particulièrement bénéfiques pour apaiser et rééquilibrer les deux sphères du système nerveux. En cas de troubles nerveux important il est judicieux de suivre une pratique encadrée par un enseignant d’expérience pour la méditation.
 

L’activité physique douce est également bénéfique: yoga, qi gong, taï chi, marche, randonnée, nage, vélo. 
Les sports plus compétitifs ne sont pas forcement adaptés à tous les tempéraments pour retrouver un équilibre, à chacun de trouver la pratique qui correspond à ses besoins profonds.
 
La psychologie a évidement une part très importante dans tous les troubles nerveux, la recherche et la guérison des blessures est un passage qui me semble indispensable pour arriver à un soulagement durable. 
 
Il existe des plantes pour aider la personne mais pour toute prise de compléments je vous conseille vivement de vous en remettre à un professionnel de santé naturel qui vous accompagnera de façon globale.

Pour vous donner quelques exemples, on pensera à la gemmothérapie de tilleul et d’aubépine qui agissent autant comme stimulants que comme calmants du système nerveux. 
Les huiles essentielles sont également très efficaces: lavande, ylang ylang, camomille romaine, orange douce etc…
Les élixirs floraux de Bach sont des bons moyens pour agir en profondeur sur les émotions qui ont causées le déséquilibre nerveux. 
 
Il existe beaucoup de manières de calmer ou de redonner de l’énergie à votre système nerveux et il est judicieux de commencer à chercher des solutions avant d’être complètement épuisé nerveusement et de ne plus avoir d’énergie pour se lever le matin. Notre vie moderne peut être stressante mais c’est à nous de choisir la voie du mieux-être et de transformer nos vies vers une meilleure écoute et un plus grand respect de nos besoins.

Article écrit par Lucien Muller


2 commentaires

G.M. · 16/01/2020 à 11 h 29 min

Merci de partager vos connaissances.

C.C. · 16/01/2020 à 11 h 30 min

Merci pour le partage, très intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *